Gabon : l’Assemblée nationale incendiée après l’annonce des résultats de la présidentielle

Gabon : l’Assemblée nationale incendiée après l’annonce des résultats de la présidentielle

Après l’annonce de la réélection du président Ali Bongo Ondimba, l’Assemblée nationale du Gabon a été incendiée par des manifestants. 

 

Le Gabon est entré en crise après la proclamation des résultats officiels, mais provisoires, de l’élection présidentielle, mercredi 31 août. Selon la commission électorale, le président sortant, Ali Bongo Ondimba serait en tête, bénéficiant d’une courte majorité. Devant son rival Jean Ping – 49,8 contre 42, 2, une victoire de moins de 6 000 voix. Ce dernier conteste les résultats, et ses partisans se sont opposés aux forces de l’ordre dans la capitale Libreville.

 

Les forces de sécurité s’étaient déployées à titre préventif dès mardi après-midi aux points stratégiques de la capitale à la veille de la proclamation des résultats officiels provisoires par la commission électorale. Malgré cette sécurité renforcée, l’Assemblée nationale du Gabon à Libreville était en flammes ce soir, après que des manifestants soient descendus dans la rue à l’annonce de la réélection du président Ondimba.

 

Dès le milieu de l’après-midi, les résultats officiels n’avaient pas été proclamés mais que des chiffres donnant le président sortant gagnant circulaient déjà.

Publié le 31 août 2016 à 22 h 31 min par La Rédaction

Laisser un commentaire