La Camair-co en voie de redressement ?

La Camair-co en voie de redressement ?

La nomination d’un nouveau PDG à la tête de la compagnie nationale aérienne (Camair-co) a été largement suivie dans ce pays car les déboires de cette société ne sont pas récents et portent un coup à l’image que les autorités souhaitent véhiculer. En nommant Ernest Dikoum, le président Biya tente de désamorcer une crise qui met en danger l’avenir même de la compagnie.

 

Ce 22 août, Ernest Dikoum est entré en fonction avec la difficile tâche de remettre en ordre la Camair-co. Pour réussir sa mission à haut risque, le tout nouveau PDG souhaite dans un premier temps rétablir la confiance. Une confiance perdue avec les salariés de la compagnie, mais aussi avec les usagers qui ont vu pendant plusieurs semaines la Camair-co interdite de desservir les aéroports européens… Ernest Dikoum pourra s’appuyer sur le ministère des Transports dont les critiques à l’encontre de la compagnie ont été très sévères.

 

Après la confiance à réinstaurer, la question de la flotte dont dispose la Camair-co va se poser avec acuité puisque seulement cinq aéronefs volent au-dessus du pays tandis que le plan de redressement présenté par Boeing et validé par les autorités appelle la direction du groupe à acquérir cinq autres avions. Une acquisition peu aisée car la Camair-co est endettée à hauteur de 35 milliards de francs CFA. Les soixante milliards de prêt du constructeur américain de seront pas de trop pour aider à un développement synonyme de survie pour une compagnie nationale bien mal en point.

Publié le 24 août 2016 à 10 h 20 min par La Rédaction

Laisser un commentaire