RDC : libération des prisonniers politiques

RDC : libération des prisonniers politiques

Vingt-quatre personnes devraient retrouver une liberté provisoire ou complète dans les prochains jours, selon le ministre de la Justice de la République démocratique du Congo. Parmi eux, Fred Bauma, Christopher Ngoyi Mutamba et Yves Makwambala, des militants détenus sans jugement.

 

Le militant de Lucha, Fred Bauma, ainsi que Christopher Ngoyi Mutamba, Yves Makwambala et 21 autres personnes vont être libérés sur décision du ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwanba. En plus de ces trois personnalités dont la situation a été particulièrement médiatisée, 21 autres personnes vont retrouver la liberté, d’après l’annonce faite vendredi dernier par le Ministre. Par ailleurs, le ministre de la justice a annoncé la réouverture de deux chaines de télévision proches de l’opposition, fermées après les émeutes de janvier 2015.

 

Ces mesures sont prises dans le but de d’apaiser les tensions politiques, avant le dialogue national proposé par le président Joseph Kabila. De nombreux mouvements de la société civile ont néanmoins dénoncé « une mesure en trompe l’œil », estimant que « sur la liste de 24 noms qui a circulé dans les médias depuis vendredi soir, seuls 4 militants sont en réalité concernés, les 20 autres personnes ayant déjà été libérées depuis plusieurs jours, voire plusieurs mois. » Pour eux, Jspeh Kabila essaie de gagner du temps à un mois jour pour jour de la date du 19 septembre à laquelle la CENI doit impérativement convoquer le scrutin pour l’élection présidentielle.

Publié le 23 août 2016 à 10 h 03 min par La Rédaction

Laisser un commentaire