Mokoko reste à la case prison

Mokoko reste à la case prison

L’audience de demande de mise en liberté provisoire du général Jean-Marie Michel Mokoko a été reportée au 16 août prochain ce qui prolonge d’autant plus le séjour du général en prison. Une mauvaise nouvelle pour celui qui est mis en cause dans une vidéo où il discute d’un plan pour faire chasser Denis Sassou Nguesso du pouvoir.

 

Le dossier judiciaire du général Mokoko n’est pas prêt d’être clos. En effet, la demande de mise en liberté provisoire ne pourra avoir lieu que le 16 août prochain. Son avocat a d’ores et déjà déclaré qu’il estimait normale une comparution libre. « Nous allons réitérer la demande de mise en liberté de notre client, qui n’a plus sa place à la maison d’arrêt au regard des éléments du dossier », a précisé Maître Ibouanga. Inculpé le 16 juin dernier pour « atteinte à la sûreté intérieure de l’État » et « détention illégale d’armes et munitions de guerre ».

 

L’ancien candidat malheureux à l’élection présidentiel qui a récolté 14 % des suffrages est aujourd’hui en prison après la diffusion d’une vidéo tournée il y a plusieurs années dans laquelle on voit le général discuter d’une mise à l’écart du président Sassou Nguesso. Une affaire qui fait grand bruit au Congo et qui a lieu dans un contexte politique assez tendu.

Publié le 12 août 2016 à 15 h 01 min par La Rédaction

Laisser un commentaire