Une nouvelle capitale pour le Burundi ?

Une nouvelle capitale pour le Burundi ?

Alors que le Burundi est en proie à une guerre civile depuis plus d’un an, il se murmure dans l’entourage du président Pierre Nkurunziza que la ville de Gitega pourrait devenir la prochaine capitale du pays et ainsi supplanter Bujumbura. Une possibilité qui ravit les élus locaux et qui s’explique par la situation chaotique dans laquelle se trouve plongée l’actuelle capitale.

 

Dans un article en date de ce 9 août, Jeune Afrique s’empare de cette question qui alimente les conversations au Burundi : Gitega, deuxième ville du pays et ancienne capitale du royaume de l’Urundi a-t-elle vocation à remplacer Bujumbura ? La question mérite d’être posée au moment où la capitale est considérée par le Gouvernement comme une ville rebelle. De nombreux séminaires gouvernementaux ont désormais lieu à Gitega et l’idée de faire de la ville le nouveau centre politique du pays apparaît comme une bonne idée aux yeux de certains. C’est notamment le cas du gouverneur de Gitega qui peut s’appuyer sur les propos du Président du Sénat : «  Le projet du gouvernement de faire de Gitega la capitale politique est incontournable. C’est un projet du chef de l’État Pierre Nkurunziza ».

 

Pourtant, ce projet semble très compliqué dans la mesure où le pays traverse une guerre civile et qu’un tel déménagement demande des moyens financiers considérables. Le budget est au plus mal, le soutien financier international est de plus en plus réduit et Gitega n’a pas la capacité à accueillir tout un Gouvernement et son administration sans de grands travaux au préalable. Pour un analyste, cette hypothèse est uniquement une « agitation politique » dans un contexte de crise. Bujumbura devrait garder son statut en espérant que les rues connaissent la paix des armes prochainement.

Publié le 9 août 2016 à 19 h 13 min par La Rédaction

Laisser un commentaire