Le Cameroun entre dans le système de notation de Moody’s

Le Cameroun entre dans le système de notation de Moody’s

La célèbre agence de notation américaine Moody’s vient d’attribuer la toute première notation souveraine au Cameroun. Une première qui va dans le sens des deux autres agences de référence Standard & Poor’s et Fitch Ratings qui ont classé le pays dans la catégorie des « B », c’est-à-dire la même que tous les autres pays d’Afrique centrale. Un « B2 » qui laisse présager de bonnes perspectives si certaines politiques sont menées à bien.

 

L’agence Moody’s a attribué la note « B2 » aux obligations du pays en monnaie locale et en devises étrangères. L’annonce a été faite le 5 août dernier à la clôture des marchés financiers. Cette notation fait du Cameroun et de ses obligations un placement « hautement spéculatif » même si le rapport de Moody’s explique que les perspectives du pays sont plutôt « stables ». Une des faiblesses du Cameroun est sa forte dépendance au prix du pétrole. En effet, selon l’agence basée à New York, 50 % des exportations et 23 % des recettes fiscales du Cameroun sont directement issues de l’or noir.

 

Côté points positifs, le potentiel de développement de certaines ressources comme l’agriculture, l’hydroélectricité ou encore le gaz naturel laisse présager de bonnes performances économiques. Les différents plans de croissance dessinés par les autorités pourraient permettre de fluidifier l’économie et de soutenir « des perspectives de croissance potentielle accrue pour le pays, avec une croissance du PIB réel projetée à 5 % en moyenne au cours des cinq prochaines années ». Une bonne croissance à mettre en perspective avec des années 2014 et 2015 déjà positives avec des hausses respectives de 5,9 % et 5,8 % du PIB.

Publié le 8 août 2016 à 10 h 02 min par La Rédaction

Laisser un commentaire