Le GICAM pleure le décès d’André Fotso

Le GICAM pleure le décès d’André Fotso

C’est par voie de communiqué de presse que le décès d’André Fotso a été rendu officiel. Le président du Groupement inter patronal du Cameroun s’est éteint le 2 août à Paris où il luttait contre la maladie depuis plusieurs semaines. Entrepreneur, homme d’affaires et sage parmi les sages dans le domaine du développement économique, André Fotso aura marqué le Cameroun au cours des trois dernières décennies.

 

Il y a des hommes qui font avancer leur pays sans toutefois être atteint par le « virus » de la politique. André Fotso était de ceux-là. Agé de 59 ans, l’homme qui a passé sa vie à monter et promouvoir les entreprises du secteur privé a dû tirer sa révérence après avoir lutté contre une longue maladie. Président du Gicam depuis 2012, il laisse un grand vide derrière lui même si l’organisation – qui a annoncé son décès par communiqué de presse – a d’emblée assuré et rassuré quant à son futur. « Nous nous sommes réunis aujourd’hui en conseil extraordinaire à la suite du décès de notre président. La première préoccupation était de savoir comment on va assurer la continuité.  Nous avons regardé nos statuts et ils règlent cette question essentielle. C’est-à-dire le vice-président reprend sa succession » a déclaré le tout nouveau président par intérim Henri Fotso.

 

André Fotso était titulaire d’un doctorat en science de gestion de l’université de Lyon et s’était rendu célèbre en créant deux entreprises fleurissantes dans les années 1990. La première, 3T Cameroun en 1991 était spécialisée dans le transport et le transit tandis que Fme-Gaz – mise en place en 1993 – était vouée à la production de gaz industriels. En 2010, André Fotso a racheté Cometal, leader régional dans la construction métallique. Cet entrepreneur hors du commun laissera pendant bien longtemps une trace à part dans le développement économique du Cameroun.

Publié le 4 août 2016 à 14 h 06 min par La Rédaction

Laisser un commentaire