Hissène Habré devra (aussi) indemniser ses victimes

Hissène Habré devra (aussi) indemniser ses victimes

Condamné il y a un mois à la prison à perpétuité pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, l’ancien dictateur tchadien, Hissène Habré, va aussi devoir indemniser chacun des victimes de viols et de détentions arbitraires. Si l’appel des avocats d’Hissène Habré n’aboutit pas, chaque victime aura droit à une somme comprise entre 10 et 20 millions de francs CFA.

 

Les ennuis continuent de s’accumuler pour Hissène Habré. Après sa condamnation retentissante le 29 juillet dernier à la prison à vie, l’ancien président du Tchad va devoir débourser des sommes colossales pour indemniser financièrement de nombreuses victimes. Les Chambres africaines extraordinaires ont retenu le principe de la réparation dans le cadre de la procédure civile qui a cours en parallèle de la procédure pénale.

 

Selon Jacqueline Moudeina, présidente du collectif des avocats des victimes, le montant total pourrait atteindre des sommets puisque le nombre total de victimes est de 4 733. A raison de 10 à 20 millions de francs CFA pour chaque victime, la note sera lourde pour celui qui a tenu le Tchad d’une main trop ferme dans les années 1980. Les avocats commis d’office du président ont annoncé leur intention de faire appel de cette décision. Pour rappel, la présidence d’Hissène Habré entre 1982 et 1990 a abouti à la mort d’environ 40 000 personnes selon une commission d’enquête tchadienne.

Publié le 30 juillet 2016 à 10 h 02 min par La Rédaction

Laisser un commentaire