Envoi de 228 policiers onusiens au Burundi

Envoi de 228 policiers onusiens au Burundi

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a voté une résolution prévoyant l’intervention de 228 policiers à Bujumbura, capitale du Burundi afin d’essayer d’enrayer les violences qui secouent le pays depuis plus d’une année. Votée ce vendredi, la résolution portée par la France n’a pas encore suscité de réaction de la part des officiels burundais, mais une manifestation pro-gouvernementale a d’ores et déjà fait comprendre son hostilité à ce projet.

 

La situation au Burundi ne laisse pas indifférente la communauté internationale qui vient une nouvelle fois d’en donner la preuve avec le vote réussi de la résolution 2303 qui prévoit l’envoi pendant au moins une année de 228 policiers placés sous mandat de l’ONU. La résolution a été introduite par la France et ne fait pas que des heureux du côté Burundais. Bien que le Gouvernement soit hostile à toute ingérence étrangère dans le conflit, ce dernier n’a pas encore réagi. La réponse – non officielle – mais pour le moins visible est venue d’une manifestation regroupant un millier de personnes.

 

Descendus dans la rue pour exprimer leur colère face à une décision qu’il jugent injuste, les Burundais proches du Gouvernement ont fini leur démonstration de force dans la rues de la capitale en face de l’ambassade de France. L’objectif étant de dénoncer la position française et désormais onusienne. Aucune violence n’a été déplorée lors de cet événement marqué du sceau du Gouvernement bien qu’il n’apparaisse pas en première ligne. Désormais, la réponse officielle des autorités est attendue, mais les chances de voir s’opposer un refus sont très grandes.

Publié le 30 juillet 2016 à 10 h 27 min par La Rédaction

Laisser un commentaire