Nouveaux investissements pour le Transgabonais

Nouveaux investissements pour le Transgabonais

La Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) a obtenu un prêt combiné de 85 millions d’euros auprès de la Société financière internationale et de Proparco (filiale de l’Agence française de développement).

 

La Setrag, filiale du groupe minier Comilog (détenue à 64 % par le français Eramet et à 29 % par l’État gabonais, a engagé d’importants projets de modernisation de ses infrastructures. A cette fin, elle a reçu un double prêt de 85 millions d’euros. Le financement comprend 52,5 millions d’euros apportés par IFC – filiale du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé – et 32,5 millions d’euros de Proparco.

 

« Nous sommes heureux d’avoir fourni les services consultatifs et de financement pour la remise en état du Transgabonais. Ce projet soutiendra des solutions de transport efficace par les opérateurs du secteur privé pour les sociétés minières et les expéditeurs de marchandises, facilitant ainsi l’investissement industriel et la croissance économique au Gabon », a déclaré Vera Songwe, la directrice des régions Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale de la SFI.

 

Le Transgabonais, long de 650 km, et reliant Libreville à Franceville, relie les mines de fer et de manganèse du pays aux marchés internationaux. Le coût total du projet de mise à neuf, censé durer sept ans, est estimé à 330 millions d’euros.

Publié le 19 juillet 2016 à 16 h 30 min par La Rédaction

Laisser un commentaire