6.000 déplacés en Centrafrique après une recrudescence des violences

6.000 déplacés en Centrafrique après une recrudescence des violences

Plus de 6.000 personnes ont fui des violences dans l’Ouest de la Centrafrique depuis la mi-juin pour se réfugier au Tchad et au Cameroun.

 

Des milliers de centrafricains ont traversé les frontières pour fuir les combats dans le nord-ouest du pays. Au total, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) indique que 5643 personnes se sont réfugiées au Tchad et 555 au Cameroun. L’exode massif a commencé le 12 juin, après des heurts entre des éleveurs et des agriculteurs près de la ville de Ngaoundaye, dans la région d’Ouham Pende.

 

Les deux pays accueillent déjà des dizaines de milliers de réfugiés de Centrafrique. Avant ces nouvelles arrivées, le HCR et ses partenaires portaient assistance à environ 65 000 réfugiés centrafricains dans le sud du Tchad et à environ 260 000 au Cameroun. « Nous craignons qu’il y en ait davantage à l’avenir », s’est inquiété, vendredi 8 juillet, HCR.

 

A cela il faut ajouter 415.000 déplacés internes en Centrafrique. Pour faire face à cette crise, le HCR a lancé un appel de fonds à la communauté internationale de 225,5 millions de dollars pour financer ses opérations dans le pays. Il ne dispose actuelle que de 24,7 millions de dollars, soit 11% du total demandé.

Publié le 11 juillet 2016 à 15 h 05 min par La Rédaction

Laisser un commentaire