RDC : Kabila dénonce des « ingérences étrangères intempestives et illicites »

RDC : Kabila dénonce des « ingérences étrangères intempestives et illicites »

Lors de son discours à la nation, a quelques jours de la fête nationale, le président de la République Démocratique du Congo s’est indigné des « ingérences » étrangères dans la vie politique de son pays. Pendant ce temps, l’opposition et la société civile l’accusent toujours de vouloir se maintenir au pouvoir de force.

 

À la veille de la fête du 56è anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo (RDC), le président de la République a prononcé son traditionnel discours à la nation. Il y a appelé la population à aller se faire enrôler d’ici le 17 juillet (date fixée pour les prochaines présidentielles), assurant que « plus rien ne pourra arrêter le train de futures élections ».

 

Pour le président Kabila, le pays fait toujours « aux mêmes menaces qu’au lendemain de son indépendance ». Le chef de l’Etat congolais dénonce « les ingérences étrangères, intempestives et illicites dans les affaires intérieures » de la RDC, rappelant que le Congo est un pays souverain qui souhaite « des partenariats constructifs ».

 

De faisant il s’oppose aux mises en garde de la communauté internationale qui l’accuse de vouloir se maintenir au pouvoir de force – un avis partagé par l’opposition congolaise et une partie de sa population.

Publié le 30 juin 2016 à 15 h 19 min par La Rédaction

Laisser un commentaire