11 morts au Cameroun dans un attentat-suicide

11 morts au Cameroun dans un attentat-suicide

Un attentat-suicide a fait 11 morts au Cameroun dans la nuit de mercredi à jeudi dans une localité de l’Extrême-Nord du pays. S’il n’a pas été revendiqué pour l’instant, il porte la marque de Boko Haram.

 

L’attentat s’est produit à la frontière du Nigeria, dans la localité de Djanaka, aux environs de 21 heures. « Un kamikaze s’est fait exploser » dans une salle de cinéma où plusieurs individus avaient pris place après la rupture du jeûne de ramadan d’après l’AFP. Sept personnes sont mortes sur le coup, dont le kamikaze. Quatre blessés ont ensuite succombé à leurs blessures.

 

C’est le premier attentat-suicide depuis plusieurs semaines dans cette région frontalière de la zone d’influence de Boko Haram au Nigeria. La plupart des victimes étaient des membres d’un comité de vigilance chargé de traquer les combattants de Boko Haram, ce qui laisse clairement deviner qui en est responsable.

 

Dernièrement aucun attentat-suicide n’avait été enregistré dans cette région et les autorités camerounaises se sont employées à rassurer les populations quant à l’essoufflement des actions de Boko Haram, pris en étau par la Force multinationale mixte qui traque les terroristes sans relâche.

Publié le 30 juin 2016 à 14 h 51 min par La Rédaction

Laisser un commentaire