Code pénal camerounais : la polémique après la catimini

Code pénal camerounais : la polémique après la catimini

La polémique est grande au Cameroun après l’annonce de la future réforme du Code pénal. Une réforme qui n’a en soi rien d’extraordinaire mis à part le fait qu’elle a été décidée et rédigée à l’abri de tous les regards. Aucun corps constitué n’a été consulté et tous les acteurs de la Justice ont été avertis au moment où le texte a été déposé à l’Assemblée nationale le 13 juin. Une procédure inhabituelle qui provoque des remous et des inquiétudes.

 

Mais quelle mouche a piqué le ministre camerounais de la Justice lorsqu’il a pris le parti de transformer le Code pénal ? Ce type d’ouvrage nécessite de nombreux débats auxquels prennent par les magistrats, avocats, et autres professionnels du droit ainsi que les acteurs de la société civile. Pire, le bâtonnier des avocats n’a été prévenu de l’affaire que lorsqu’il a été contacté par des députés qui souhaitaient un éclairage de sa part sur le texte.

 

La réforme a été préparée dans le plus grand secret par quelques personnes travaillant au ministère de la Justice et à la Présidence de la République. La démarche est singulière et agace l’ensemble des acteurs de la Justice dont le regard et les avis ne peuvent qu’être pertinents lors de l’écriture d’une réforme aussi profonde. La polémique n’en est qu’à ses débuts car cette attitude peu habituelle met dans de mauvaises dispositions tout le monde et le texte n’a même pas encore été évalué sur le fond.

Publié le 17 juin 2016 à 10 h 50 min par La Rédaction

Laisser un commentaire