Le Fonds maintient son soutien au nouveau gouvernement centrafricain

Le Fonds maintient son soutien au nouveau gouvernement centrafricain

Le Fonds monétaire international a annoncé samedi le déblocage d’une aide financière de 68 milliards de F CFA sur trois ans pour aider la Centrafrique. Ces ressources seront affectées notamment à des réformes administratives, à la santé et à la sécurité.

 

Bangui va bénéficier d’un arrangement triennal (au titre de la facilité élargie de crédit) organisé par le Fonds monétaire international (FMI) appuyant son programme de réformes structurelles destiné à relever le pays tout juste sorti d’une difficile crise politique et sociale.

 

Cette enveloppe devra aider la Centrafrique à mettre en œuvre son programme qui prévoit des réformes de l’administration fiscale, douanière et du système fiscal. Ces dernières visent à « mobiliser plus de ressources intérieures, réduire, à moyen terme, la dépendance à l’égard de l’aide et accroître les dépenses prioritaires. »

 

Selon Samir Jahjah, chef de division adjoint pour l’Afrique au FMI, « les besoins de financement de la Centrafrique atteignent environ 200-250 millions de dollars. » La contribution immédiate du Fonds à ces besoins est un prêt de 68 milliards de F CFA (soit environ 114 millions de dollars).

 

Ce financement doit encore être approuvé par le conseil d’administration du FMI, qui se réunit en juillet à Washington.

Publié le 6 juin 2016 à 11 h 01 min par La Rédaction

Laisser un commentaire