Centrafrique : procédure disciplinaire contre des soldats français accusés de sévices physiques

Centrafrique : procédure disciplinaire contre des soldats français accusés de sévices physiques

Une procédure disciplinaire engagée à l’encontre de cinq soldats français accusés de sévices physiques sur deux Centrafricains.

 

Cinq soldats français sont soupçonnés d’avoir commis ou laissé commettre de graves sévices physiques sur deux ressortissants centrafricains dans un poste de contrôle du PK 12 (point kilométrique) à Bangui, au début de 2014. C’est l’actuel chef de corps du régiment manceau (qui ne commandait pas l’unité au moment des faits) qui a alerté, le 28 avril dernier, le chef d’état-major de l’armée de terre, le général Bosser.

 

« Au vu de la gravité des faits, des mesures de suspension ont été prononcées à l‘égard de cinq militaires, auteurs de violences ou responsables hiérarchiques ayant assisté et laissé faire ces violences », d’après le ministère français de la Défense français.

 

La force française Sangaris, présente en Centrafrique (RCA) depuis décembre 2013, est déjà mise en cause dans des scandales d’abus sexuels, tout comme des Casques bleus de nombreux contingents. Trois enquêtes judiciaires sont en cours à Paris sur ces accusations de viols, d’abus ou d’exploitation sexuelle, notamment sur mineurs.

 

Cette fois, « il n’y a aucune connotation sexuelle dans cette pitoyable affaire », selon un proche du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Publié le 6 juin 2016 à 11 h 10 min par La Rédaction

Laisser un commentaire