Cameroun : un foyer de grippe aviaire identifié à Yaoundé

Cameroun : un foyer de grippe aviaire identifié à Yaoundé

Un foyer de grippe aviaire H5N1 dans une ferme avicole de Yaoundé a tué près de 24 000 volailles en quatre jours.

 

Le Complexe avicole de Mvog-Betsi, l’un des acteurs les plus importants de l’aviculture au Cameroun, vient de perdre environ 24 000 volailles, soit 75% de son cheptel, a annoncé le ministre camerounais de l’Elevage, Dr Taïga. EN conséquence, le gouvernement camerounais a décrété « zone infectée » à la grippe aviaire le département du Mfoundi. Les volailles mortes ont été incinérées, le reste du cheptel abattu, tandis que l’accès à la zone infectée est désormais interdit. Les autorités ont indiqué il y a peu que des médicaments contre le virus H5N1, responsable de l’épizootie, ont été commandés avec l’appui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et seront rapidement disponibles à titre gratuit.

 

Les professionnels de la filière se sont dits alarmés par les conséquences économiques de cette épidémie. Ainsi Bernard Njonga, ingénieur agronome interviewé sur RFI tirait la sonnette d’alarme : « Quand vous réalisez que le complexe agricole de Mvog-Betsi c’était le 4e industriel au Cameroun, quand vous réalisez que du jour au lendemain – tenez-vous bien – on a détruit 1,3 million d’œufs à couver, près de 1,4 million de poussins ont été étouffés ! Quand vous réalisez que 33 000 parentaux ont été détruits. Je ne sais pas si vous réalisez, mais le préjudice est énorme. On estime ce préjudice à environ 4 à 5 milliards de francs ».

 

Un seul foyer a été décelé jusqu’à présent, et aucun cas de contamination humaine n’a été officialisé.

Publié le 30 mai 2016 à 11 h 18 min par Mathilde Grandjean

Laisser un commentaire