RDC : les protestations continuent

RDC : les protestations continuent

Moïse Katumbi ne s’est pas présenté au parquet général près la Cour d’appel de Lubumbashi, où il était attendu ce lundi 16 mai 2016. Les avocats de l’homme d’affaires, ont évoqué son état de santé. Les auditions précédentes ont été émaillées d’incidents notamment aux abords du Palais de justice de Lubumbashi.

 

Vendredi 13 mai, Moïse Katumbi devait se rendre à sa troisième audition. L’ancien gouverneur du Katanga, candidat déclaré à la présidentielle depuis le 4 mai, a en effet déjà été auditionné les lundi 9 et mercredi 11 mai derniers.

 

« M. Katumbi ne s’est pas présenté au palais de justice aujourd’hui parce que son état de santé ne lui a pas permis d’effectuer le déplacement », a déclaré à l’AFP Me Mumba Gama, un des avocats de l’opposant congolais. A Kinshasa, le parquet général de la République a confirmé la suspension des séances d’audition.

 

Cette saga judiciaire s’inscrt dans un climat politique très tendu depuis des mois en RDC en raison de l’incertitude liée au très probable report de l’élection présidentielle. L’opposition accuse le chef de l’État, qui entretient le flou autour de ses intentions et de son avenir politique, de chercher à tout faire pour se maintenir à la tête du pays.

 

Mercredi, la Cour constitutionnelle de la RDC a autorisé M. Kabila à rester en fonctions si la présidentielle n’est pas organisée avant la fin de son mandat. Trois plateformes d’opposition congolaise appellent à des marches de protestation en République démocratique du Congo le 26 mai contre cet arrêt.

Publié le 17 mai 2016 à 15 h 08 min par Jean-Yves Denis

Laisser un commentaire