A Bangui, François Hollande annonce la fin de l’opération « Sangaris »

A Bangui, François Hollande annonce la fin de l’opération « Sangaris »

François Hollande s’est rend en visite à Bangui afin de renouveler son soutien aux centrafricains alors qu’une douloureuse page de leur histoire est en train de se tourner. Il a par ailleurs annoncé vendredi la fin de la mission Sangaris en Centrafrique.

 

Avant de participer samedi au sommet sur la sécurité, organisé à Abuja, le président français François Hollande est attendu vendredi à Bangui pour sa troisième visite en Centrafrique. Il s’agit de sa première visite depuis l’élection, le 30 mars, de Faustin-Archange Touadéra à la présidence du pays, prenant la suite du gouvernement de transition. Il y a annoncé la fin de la mission militaire française Sangaris. Le chef de l’Etat français entend montrer qu’il n’est pas seulement le « gendarme de l’Afrique ».

 

 

La République centrafricaine (RCA) a été le théâtre d’une crise depuis fin 2012, quand les rebelles Séléka à majorité musulmane ont renversé le gouvernement par un coup d’Etat et commis des abus généralisés. A la mi-2013, les milices anti-balaka ont perpétré des attaques à grande échelle en représailles contre les populations civiles musulmanes à Bangui et dans l’ouest du pays. Ces violences ont fait des milliers de morts et forcé près d’un million de personnes, dont beaucoup sont issues de la minorité musulmane, à fuir.

 

Au plus fort de la guerre civile entre milices Seleka et anti-Balaka, il y avait quelque 2000 soldats français dans ce pays. Aujourd’hui, il n’en reste que 650.

Publié le 17 mai 2016 à 15 h 23 min par Léa Duval

Laisser un commentaire