Temps difficile pour la zone CEMAC

Temps difficile pour la zone CEMAC

Le fonds Monétaire international s’inquiète de la faiblesse des économies de la zone CEMAC (Communauté économique des Etats d’Afrique centrale). En effet, 2015 a été marqué par une baisse de 1,7 % de la croissance économique dans l’ensemble de la zone constituée du Cameroun, Tchad, République centrafricaine, Gabon, Guinée équatoriale et de la République du Congo. Principale raison : la baisse des cours du pétrole.

 

Le pétrole en berne a fait mal aux pays de la zone CEMAC. Il faut dire qu’il constitue la première source de revenus pour la plupart des pays de la zone. La dépendance est forte et s’en ressent avec une baisse du PIB pour la zone de 1,7 % en 2015. La situation est jugée « préoccupante » par le FMI qui souligne un autre problème en plus des cours de l’or noir : les défis sécuritaires ».

 

Dans ce contexte, la Banque des Etats d’Afrique centrale (Beac) à dû « injecter des liquidités importantes » pour soutenir les économies de ces pays et fait aujourd’hui face à une réduction importante de ses réserves. Le salut passera donc par une réduction budgétaire à court terme, une hausse des prix à moyen terme et une diversification des économies sur une échelle de temps plus grande encore.

Publié le 10 mai 2016 à 9 h 30 min par Jean-Yves Denis

Laisser un commentaire