Au moins 17 personnes assassinées dans le Nord-Kivu

Au moins 17 personnes assassinées dans le Nord-Kivu

Dix-sept civils ont été tués à la machette et à la hache dans la nuit de mardi à mercredi dans une petite localité de la région de Béni (Nord-Kivu). Ce crime semble être l’œuvre des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) qui ont déjà fait plusieurs centaines de morts dans la région depuis 2014. L’ONU, présente en RDC, va mener l’enquête.

 

Interrogé par l’AFP, Bernard Amisi Kalonda, administrateur du territoire de Beni a déclaré que l’ « ennemi a contourné les positions de l’armée pour tuer, égorger des paisibles gens dans leurs maisons ». Pointées du doigt, les milices armées des Forces démocratiques alliés font parler d’elles depuis plusieurs années. On compte environ 500 morts à cause des exactions de l’ADF depuis 2014. Pour les populations locales, l’identité des assassins ne fait aucun doute, mais l’ONU va diligenter une enquête dans les règles afin de faire toute la lumière sur cet événement tragique.

 

Le dernier meurtre de masse de l’ADF remontait à novembre dernier. A cette occasion, 24 personnes avaient été tuées dont un casque bleu originaire du Malawi. Le chef des Casques bleus dans le pays, le général Jean Baillaud s’est rendu sur les lieux du drame et a réaffirmé sa volonté de mettre fin aux exactions de tous les groupes armées qui sèment la terreur de cette partie de la RDC.

Publié le 5 mai 2016 à 19 h 23 min par Léa Duval

Laisser un commentaire