RIP Papa Wemba

RIP Papa Wemba

Surnommé le « roi de la rumba congolaise », Papa Wemba, 66 ans, s’est effondré en plein concert sur la scène du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) le dimanche 24 avril 2016 à Abidjan.

 

Papa Wemba est mort. Le célèbre chanteur congolais, empereur de la rumba congolaise et roi de la sape s’est écroulé sur scène pendant sa prestationà Abidjan en Côte d’Ivoire, pendant le Festival des musiques urbaines. Son nom de naissance était Jules Shungu Wembadio Pene Kikumbia, et ses surnoms aussi nombreux que flamboyants : Mwalimu, Jules Presley, Chef Coutumier, Bakala Dia Kuba, Fula Ngenge, Kolo Histoire, Kuru Yaka, Vieux Bokul, Grand Maya, Ekumani, Elombe, Formateur Des Idoles et même Notre Père.

 

Papa Wemba est une légende de la musique africaine. Dans les années 1960-1970, avec son groupe Zaïko puis en solo, il va faire rayonner la rumba congolaise à travers le monde. A l’instar du nigérian Fela, qui fonda à Lagos sa « Kalakuta République », Wemba organise dans le quartier populaire de Matongé, à Kinshasa, le « village de Molokaï », une sorte de mini ville dans la ville où il tient le rôle de chef coutumier. Mais Wemba n’est pas un révolutionnaire comme Fela, il ne se pose pas en opposant au dictateur Mobutu. Son mouvement à lui, c’est la s. a. p. e. Comprendre Société des Ambianceurs et Personnes Élégantes – les dandys flamboyants des temps modernes.

 

Dimanche 24 avril, le hashtag #PapaWemba n’aura mis que quelques minutes pour se hisser en haut des tendances. Koffi Olomide, dont la carrière a été propulsée par le roi de la rumba, a adressé ses condoléances à la famille de l’artiste. Le monde du rap est lui aussi particulièrement affecté. Beaucoup de rappeurs français ont immédiatement témoigné de leur tristesse. Comme les rappeurs congolais Maître Gims et Baloji. Ou encore l’ex-membre du Ministère Amer, Passi, originaire du Congo-Brazzaville. Il a rendu hommage à Papa Wemba avec qui il a travaillé dans le cadre du projet Bisso Na Bisso. La Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, a elle aussi salué la mémoire d’ « un très grand artiste. »

Publié le 26 avril 2016 à 8 h 45 min par Mathilde Grandjean

Laisser un commentaire