Quatre étrangers arrêtés à Lubumbashi en RDC durant les manifestations

Quatre étrangers arrêtés à Lubumbashi en RDC durant les manifestations

Un Américain et trois autres personnes, des proches de Moïse Katumbi, ont été arrêtés lors des manifestations contre le pouvoir à Lubumbashi.

 

Dimanche, l’opposition avait programmé sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo (RDC) des manifestations populaires en marge du 26e anniversaire du processus de démocratisation dans le pays, lancé le 24 avril 1990 par le dictateur Mobutu Sese Seko, au pouvoir pendant 32 ans. « Ces nouvelles arrestations de mes proches constituent encore des signaux alarmants sur la situation de l’Etat de droit dans notre pays », a déploré Moïse Katumbi Chapwe, un potentiel candidat à la présidence.

 

« Malheureusement, encore une fois, je dois déplorer les atteintes aux libertés et les violences inacceptables dont nous avons été victimes. Nous marchions pacifiquement vers le lieu de notre meeting, afin de nous exprimer démocratiquement, comme l’opposition a pu le faire à Kinshasa, à Bukavu et à Goma mais ici, à Lubumbashi, les autorités ont décidé de nous en empêcher et d’user de la violence pour cela. » L’ex-gouverneur du Katanga a accusé « le régime de Kabila [d’avoir ramené le pays] à la période de triste mémoire de la dictature sanglante du Zaïre », promettant de ne point se laisser faire et invitant le camp présidentiel à se souvenir que la roue tourne.

Publié le 26 avril 2016 à 8 h 31 min par Laurent Fronsac

Laisser un commentaire