Nouveau gouvernement en Centrafrique

Nouveau gouvernement en Centrafrique

Le nouveau président de Centrafrique Faustin-Archange Touadéra a désigné son gouvernement lundi 11 avril. A côté du premier ministre, Simplice Sarandji. Ensemble, ils ont formé un gouvernement qui comporte 23 membres, parmi lesquels trois candidats malheureux à la présidentielle, qui s’étaient ralliés à M. Touadéra, élu au 2e tour le 14 février.

 

Un décret de Mathieu Simplice Sarandji a été lu lundi soir à la radio nationale. Après avoir nommé au poste de Premier ministre, l’ami et compagnon de route du président centrafricain a dévoilé l’identité du premier gouvernement de son mandat lundi. Une équipe de 23 ministres dont quatre femmes. Le guvernement accueille ainsi trois candidats à la présidentielle, Jean Serge Bokassa (ministre de l’Intérieur), Charles Armel Doubane (ministre des Affaires étrangères), Joseph Yakété (ministre de la Défense nationale) ont tous soutenus le président au second tour de l’élection.

 

En tout, six ministres de François Bozizé, renversé en 2013 par l’alliance rebelle Séléka, retrouvent un poste. Aucune personnalité issue des rangs des milices majoritairement chrétiennes anti-balaka ou des ex-rebelles à dominante musulmane de la Séléka, qui ont mis le pays à feu et à sang entre 2013 et 2015, ne participe à ce gouvernement – un geste d’apaisement pour un pays qui sort tout juste de la crise. Faustin-Archange Touadéra, qui fut le dernier premier ministre de François Bozizé, a été élu au second le 14 février lors d’une élection censée tourner la page de ce conflit ethnique et religieux qui a fait des milliers de morts.

Publié le 15 avril 2016 à 8 h 35 min par Emmanuel Samba

Laisser un commentaire