RDC : 13 civils tués par des rebelles ougandais

RDC : 13 civils tués par des rebelles ougandais

Treize civils ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi dans le territoire de Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo. L’armée susprecte que l’attaque a été menée par des rebelles ougandais.

« Nous venons de découvrir au total treize corps, tués à l’arme blanche, dont quatre femmes », a indiqué le lieutenant Mak Hazukay, porte-parole des forces armées de la RDC dans la région de Beni, au nord de la province du Nord-Kivu. « Les ADF (Forces démocratiques alliées) ont perpétré leur sale besogne dans trois petits villages isolés », a poursuivi le lieutenant.

Selon Amisi Kalonda, la tuerie a eu lieu dans le village de Ntombi, situé à environ 40 km au nord-est de Beni, une zone de massacres et attaques récurrents attribués aux ADF, dans le nord du Nord-Kivu. Les circonstances de la tuerie restent toutefois floues.

Rebelles musulmans opposés au président ougandais Yoweri Museveni, les ADF sont présents depuis 1995 dans l’est congolais, où ils sont accusés de violations graves et répétées des droits de l’homme et de se livrer à un juteux trafic de bois.

Publié le 3 mars 2016 à 10 h 12 min par Marc Lallemand

Laisser un commentaire