Le journaliste de RFI Ahmed Abba jugé pour complicité de terrorisme

Le journaliste de RFI Ahmed Abba jugé pour complicité de terrorisme

Arrêté en juillet 2015 et poursuivi pour « complicité de terrorisme », Ahmed Abba, correspondant de RFI au Cameroun, a comparu pour la première fois lundi devant le tribunal militaire de Yaoundé. l est reproché à l’homme de 37 ans de n’avoir pas signalé aux autorités les activités du groupe terroriste Boko Haram dont il aurait eu connaissance. 

 

Un autre journaliste camerounais accusé de terrorisme ! Après Rodrigue Ntongue, Félix Ebolé Bola et Baba Wame, poursuivis par le tribunal militaire pour complicité d’atteinte à la sûreté de l’Etat, c’est au tour d’Ahmed Abba. Le correspondant en langue haoussa de Radio France international (RFI) au Cameroun est accusé de « complicité d’acte de terrorisme et non-dénonciation d’acte de terrorisme. »

 

Le journaliste a été interpellé à Maroua, chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, théâtre d’attaques attribuées à Boko Haram, le 30 juin 2015 et son procès s’est ouvert hier lundi. La défense du journaliste a qualifié sa détention « d’arbitraire » et «d’ illégale ». Ahmed Abba, indique son conseil, a été détenu dans le « secret total », sans possibilité d’entrer en contact avec ses proches et son avocat. Le procureur a demandé le renvoi du procès pour production des témoins et des preuves.

 

Publié le 3 mars 2016 à 10 h 20 min par Laurent Fronsac

Laisser un commentaire