Centrafrique : Nouvelles accusations d’agressions sexuelles commises par des Casques bleus

Centrafrique : Nouvelles accusations d’agressions sexuelles commises par des Casques bleus

Kinshasa a annoncé vouloir enquêter sur de nouvelles accusations de violences sexuelles visant des Casques bleus congolais de la Mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca). Ces militaires originaires de la République démocratique du Congo ont été accusés d’avoir abusé de quatre enfants vivant dans un camp de déplacés.

 

Des « Casques bleus originaires de la RD Congo ont été accusés d’avoir abusé de quatre enfants vivant dans un camp de déplacés en République centrafricaine », a indiqué un porte-parole de l’ONU mardi. Les quatre victimes ont été agressées entre 2014 et 2015, selon le porte-parole de l’ONU Farhan Haq.

 

L’organisation internationale a eu vent de ces accusations le 11 février par des ONG qui lui ont signalé que les quatre mineurs vivaient dans le camp de déplacés de Ngakobo, dans la préfecture de Ouaka en Centrafrique.

 

La réputation des Casques bleus de l’ONU a été ternie ces derniers mois par une série de scandales d’abus sexuels, en particulier en Centrafrique. Sur 69 cas d’abus sexuels présumés recensés l’an dernier par l’ONU au sein de ses 16 missions de paix dans le monde, 22 cas concernaient la mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca).

 

Publié le 19 février 2016 à 8 h 35 min par Marc Lallemand

Laisser un commentaire