Biens mal acquis : le président congolais porte plainte contre X

Biens mal acquis : le président congolais porte plainte contre X

Le président congolais Denis Sassou Nguesso, impliqué en France en périphérie d’une enquête sur le patrimoine immobilier de sa famille, a annoncé avoir contre-attaqué sur ce dossier en portant « plainte contre X » à Paris.

 

Le président congolais Denis Sassou Nguesso porte plainte pour tentative d’escroquerie au jugement dans l’affaire qui l’oppose à l’association Transparency International. Son avocat maître Viala estime que les pièces à charge contre lui ne sont pas conformes à la réalité.

 

Sassou et sa famille sont visés depuis 2009 par une enquête sur leur patrimoine français. Elle avait été déclenchée par une plainte de l’association Transparency International qui soupçonnait le chef de l’Etat d’avoir détourné, à son profit et au profit de sa famille et de son clan, une partie de la rente pétrolière du pays d’Afrique centrale. Cette affaire des « biens mal acquis » vise également les familles de plusieurs dirigeants africains comme Teodoro Obiang (Guinée-Équatoriale), le défunt Omar Bongo (Gabon) et le président centrafricain déchu François Bozizé.

 

Soucieux de rétablir son image, le président congolais est passé à l’offenssive. La plainte a bien été reçue au parquet de Paris. Celui-ci dispose de trois mois pour décider de la transmettre ou non à un juge d’instruction. « Si (cette plainte) aboutit, a affirmé Me Viala, elle fera tomber l’intégralité des dossiers » concernant tous les chefs d’État africains dans l’affaire des « biens mal acquis. »

Publié le 5 février 2016 à 4 h 04 min par Marc Lallemand

Laisser un commentaire