Onaïda Maisha Bongo conteste l’authenticité de l’acte de naissance d’Ali Bongo

Onaïda Maisha Bongo conteste l’authenticité de l’acte de naissance d’Ali Bongo

Une héritière de l’ex-président gabonais Omar Bongo Ondimba, demi-soeur de son fils et successeur Ali Bongo Ondimba, a porté plainte en France pour « faux », après avoir obtenu en novembre la communication de l’acte de naissance de ce dernier.

 

« Une plainte contre X pour « faux et usage de faux » a été déposée au parquet de Nantes la semaine dernière », a indiqué Éric Moutet, l’avocat de Onaida Maisha Bongo Ondimba, 25 ans, fille du défunt président et l’une de ses 54 héritiers déclarés. Elle avance qu’il existe des irrégularités de ce 3e acte. De quoi de nouveau jeter de l’huile sur le feu dans cette affaire où la présidence gabonaise avait fait des pieds et des mains pour empêcher la divulgation de ce document à la plaignante.

 

Parmi les irrégularités pointées par son avocat, Me Eric Moutet, figurent des vices de forme et de fond. « Il n’est pas rédigé sur le formulaire type en vigueur à l’époque de l’Afrique équatoriale française (AEF) ; il ne comporte ni tampon ni signature de l’officier d’état civil. » Le document archivé à Nantes confirme la version officielle, à savoir qu’Ali Bongo est né le 9 février 1959 à Brazzaville, capitale de l’ancienne AEF, qui comprenait tout ou partie du Gabon, du Congo, du Tchad et de la République centrafricaine.

 

Publié le 29 janvier 2016 à 7 h 20 min par Léa Duval

Laisser un commentaire