Nouvelle plateforme de gaz pour Marathon Oil en Guinée Equatoriale

Nouvelle plateforme de gaz pour Marathon Oil en Guinée Equatoriale

Le groupe néerlandais Heerema fabrication group, un des plus grands fabricants européens de structures offshore pour l’industrie gazière et pétrolière, a annoncé la fin de l’installation de la plateforme Alba B3.

 

Cette nouvelle installation pétrolière construite à côté des plateformes B1 et B2 à 20 km de l’île de Bioko, a été montée en partenariat avec le ministère des Mines, de l’Industrie et de l’Énergie équato-guinéen, et Marathon Oil, société internationale spécialisée  dans l’exploration et la production de pétrole et de gaz naturel. Elle permettra d’augmenter les volumes d’exploitations de gaz et de pétrole offshore, gérées notamment par Marathon Oil.

 

La construction mesure 40 mètres de longueur et 40 mètres de largeur et pèse 5 800 tonnes. Installée sur une structure porteuse massive de 2 600 tonnes, la nouvelle Alba B3 est équipée de pont de connexion (33 mètres) pour compresser le gaz reçu de la plateforme voisine Alba B2.

 

Le plateforme, ainsi que la structure porteuse ont été transportées depuis les Pays-Bas et installées par une filiale de Heerema fabrication group – Heerema Marine Contractors. La fin des travaux a été saluée par une délégation gouvernementale de la Guinée équatoriale, qui s’est réunie à bord du navire Red Eagle et présidée par la directrice général des Hydrocarbures et de l’Économie pétrolière de la Guinée, Mercedes Eworo Milam et le ministre équato-guinéen des Mines, de l’Energie et de l’Industrie Gabriel Mbega Obiang Lima. Les ministres étaient accompagnés, entre autres, par Patrick Sanders, directeur de Marathon Oil en Guinée équatoriale, Jim Okasek, directeur régional d’Atlantic Methanol Production et Hermes Esono, conseiller des Relations avec le gouvernement équato-guinéen de Marathon Oil.

 

Cette plateforme est un fruit du partenariat entre  le gouvernement  équato-guinéen et Marathon Oil, ce que confirme Mercedes Eworo Milam  dans ses propos : « la visite dans la zone de perforation Campo Alba est due en grande partie aux efforts de notre ministère tuteur et de l’entreprise pétrolière Marathon Oil. C’est un projet de compression qui servira pour obtenir plus de pression lors de l’extraction des hydrocarbures dans cette zone ». Bill Wheeler, directeur régional du Marathon Oil, à son tour a apprécié « la sagesse et l’intérêt du gouvernement pour concrétiser des projets décisifs tels que cette nouvelle plateforme », d’après le Bureau d’information et de presse de Guinée équatoriale.

 

La plus grande plateforme installée dans les eaux de la Guinée Equatoriale, elle permettra non seulement d’augmenter la productivité des hydrocarbures mais aussi de prolonger de la durée de vie des gisements pétrolifères équato-guinéens. Le début des activités de Marathon Oil est prévu pour la mi-2016.

 

Rappelons que le site de production de gaz naturel demeure l’un des plus grands producteurs dans le Golfe de Guinée. Le gaz extrait de la plate-forme est transformé à l’usine de gaz onshore à Punta Europa en divers produits, y compris en propane et en butane. Cela fait environ 130 millions de pieds cubes brute par jour du gaz sec et GPL qui donnent 3 000 tonnes brutes de méthanol par jour fabriqué à l’usine AMPCO sur l’île de Bioko. Un référence.

Publié le 21 janvier 2016 à 10 h 28 min par Léa Duval

Laisser un commentaire