La RDC revoit à nouveau à la baisse ses perspectives de croissance

La RDC revoit à nouveau à la baisse ses perspectives de croissance

Le gouvernement congolais a abaissé de 0,7 point sa prévision de croissance économique pour 2015 à 7,7%, selon le dernier communiqué de la réunion de la Troïka stratégique du lundi 23 novembre. Ce ralentissement est dû une baisse de la production minière consécutif à la baisse des matières premières.

 

Pour la deuxième fois de l’année, la RDC revoit sa croissance à la baisse. Le gouvernement, espérait initialement une croissance au-dessus de 10%. Alors qu’il avait modifié ses perspectives pour une croissance économique de 8,4%, le gouvernement annonce qu’elle ne dépassera pas 7,7%.

 

« Cette situation est consécutive à la décélération de la production dans le secteur des mines, liée à la baisse continue des cours des matières premières », indique le communiqué du cabinet du Premier Ministre Matata Ponyo. La RDC est aussi confrontée à une baisse de sa production de cuivre et de cobalt depuis la suspension, en septembre dernier, par le géant suisse des matières premières Glencore de ses activités sur un important gisement situé dans la province du Katanga.

 

Pays parmi les moins développés au monde, la RDC connaît depuis 2012 une croissance économique supérieure à 7%, mais dont les fruits sont très inéquitablement répartis, comme en témoigne la pauvreté généralisée qui règne au Congo.

 

Par ailleurs, la Troïka fait état d’un compte général du Trésor public déficitaire de 122 399 000 000 des francs congolais (environ 133 042 391.304 USD).

 

Publié le 26 novembre 2015 à 11 h 02 min par Léa Duval

Laisser un commentaire