Un Groupe canado-camerounais remporte le contrat de construction du terminal hydrocarbures du port de Kribi

Un Groupe canado-camerounais remporte le contrat de construction du terminal hydrocarbures du port de Kribi

La concession pour la construction et l’exploitation du terminal gazier et pétrolier de Kribi a été attribuée à la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP, entreprise anonyme à participation publique) et l’opérateur canadien Blaze Energy, a-t-on appris aux termes d’un communiqué d’adjudication signé du Premier ministre Philemon Yang.

 

Le gouvernement camerounais vient de désigner l’adjudicataire du contrat de partenariat, pour le financement, la construction et l’exploitation du terminal hydrocarbures du port en eau profonde de Kribi, dans la région du Sud du Cameroun. Il s’agit du consortium constitué par la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP), le stockeur public des hydrocarbures, et Blaze Energy, une entreprise canadienne. Ce t erminal d’hydrocarbures, d’une capacité de 3 millions de tonnes, représente la dernière étape d’un processus entamé en 2008.

 

D’après Patrice Melom, coordonnateur de l’Unité opérationnelle du Complexe industrialo-portuaire de Kribi (CIPK), le groupement devra construire non seulement un terminal, mais aussi des dépôts et un pipeline pour l’évacuation des produits. Ce projet dont le montant n’a pas été indiqué dans le communiqué d’adjudication, devrait à terme, disposer d’une capacité annuelle de 3 millions de tonnes de produits pétroliers et gaziers. Pour l’heure, aucune information officielle relative à la durée de la concession, les termes spécifiques du contrat faisant « l’objet de négociations ».

 

Conçue sur le modèle des procédures de partenariat public/privé, elle intervient à la suite de la dislocation et du changement de constitution des deux groupements qui étaient au départ composés de SCDP-Angelique International Ltd (Inde) et Camship (Cameroun)-Petredec (Golfe persique). Les deux partenaires étaient pressentis pour la gestion de cette installation. Si SCDP est actif au Cameroun depuis plus de 35 ans et y dispose d’une capacité de stockage de 230 000 mètres cubes, son partenaire sur le projet de Kribi est peu connu sur le continent.Fondé en 1995, Blaze Energy est surtout actif dans la province pétrolière de l’Alberta au Canada, où ses installations représentent une capacité de traitement de 185 millions de pieds cubes de gaz par jour.

 

Cette désignation constitue une nouvelle avancée dans le déclenchement de la seconde phase de la construction du port en eau profonde de Kribi, qui, en plus du terminal hydrocarbures, devrait abriter un 2ème terminal à conteneurs (à construire par le consortium franco-chinois Bolloré-CMA CGM-CHEC) ; ainsi qu’un terminal minéralier, dont le processus de recrutement de l’adjudicataire du contrat est en cours. Il va s’agir, apprend-on, d’une entreprise chinoise, selon la note gouvernementale annonçant la mise en place du comité de sélection.

 

Publié le 19 novembre 2015 à 9 h 42 min par Jean-Yves Denis

Laisser un commentaire