Fin du Sommet de l’AFRAA à Brazzaville

Fin du Sommet de l’AFRAA à Brazzaville

Pas moins de trente-cinq compagnies aériennes d’Afrique membres de l’Association africaine des compagnies aériennes (Afraa) se sont rencontrées à Brazzaville pour réfléchir sur « les possibilités de la libéralisation du ciel africain » à l’occasion de leur 47ème Assemblée annuelle.

 

Au siège de Equatorial Congo Airlines (ECAir), sur le boulevard Denis Sassou Nguesso, s’est tenu un sommet sous le thème « Cieux ouverts : Croissance par la compétition et la collaboration. » Le Président congolais, présent à l’ouverture, a souligné l’importance de cette rencontre. « L’un des grands mérites de votre association est d’avoir compris que l’union fait la force et que dans votre secteur d’activités le salut réside dans la nécessaire solidarité, dans l’indispensable mutualisation et l’incontournable synergie. Votre association poursuit des ambitions et des objectifs qui sont en parfaite harmonie avec l’union africaine », s’est félicité le chef de l’État lors de son discours d’ouverture.

 

L’enjeu principal de cette grande messe des compagnies aériennes : élargir le réseau des pays adoptant la convention de Yamoussoukro portant sur les cieux ouverts en Afrique. Il s’agit du principe de libre accès aérien crucial pour soutenir la croissance africaine. La réflexion est assise sur l’accord de Yamoussoukro qui oblige en effet 44 pays d’Afrique à réglementer le service aérien et à ouvrir les marchés aériens régionaux en vue d’une concurrence transnationale. La participation active de Denis Sassou N’Guesso lors de cette 47ème assemblée générale de l’AFRAA est hautement symbolique. Le Congo-Brazzaville a entrepris de faire du transport aérien l’un des axes majeurs de sa stratégie de diversification économique.

 

Ces dernières années, le Congo s’est en effet doté d’infrastructures de pointe dans ce domaine. D’importants investissements ont été consentis pour construire ou réhabiliter neuf aéroports. Le pays a également lancé la compagnie aérienne, ECAir, qui, en l’espace de quatre ans, s’est imposée comme la référence du transport aérien de passagers en Afrique centrale.

 

Créée en 1964, l’Afraa a pour mission d’encourager et d’accompagner les compagnies africaines dans le développement de leurs services de transport aérien. La présidence tournante de cette organisation est assurée en 2015 par Fatima Beyina-Moussa. Elle a également pour objectif de favoriser la coopération entre les compagnies du continent afin de développer une inter-connectivité de nature à asseoir un maximum de liaisons intra-africaines. La 46ème assemblée annuelle de l’Afraa s’était tenue à Alger en 2014 sous le thème « Réussir ensemble à travers l’innovation et la collaboration. »

 

Publié le 11 novembre 2015 à 11 h 32 min par Marc Lallemand

Laisser un commentaire