Dette souveraine : le Cameroun conserve son B

Dette souveraine : le Cameroun conserve son B

Bonne nouvelle pour le Cameroun : l’agence de notation financière Standard & Poor’s (S&P) a annoncé avoir confirmé les notes à long et à court terme de la République du Cameroun à « B /B », avec perspectives stables.

 

L’agence se base sur une croissance économique qui restera stable, se situant autour de 5 % minimum sur la période 2015-2018, malgré les perturbations politiques et économiques récentes, à savoir les menaces terroristes à l’extrême nord du pays, et la forte baisse des cours pétroliers. L’adhésion récente du Cameroun à la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) a également largement renforcé la statbilité du cours de change. Elle prévoit une croissance du PIB réel de 5,7 % en moyenne entre 2015 et 2018, grâce le Plan d’urgence triennal lancé par le gouvernement en décembre 2014.

 

Ce dernier pourrait contribuer à l’amélioration des chaînes de valeur agricoles, au développement de l’approvisionnement énergétique et au dynamisme du secteur de la construction. Cependant, S&P nuance cet élan par la fragilité des institutions camerounaises, le risque lié à la succession à la présidence, la faiblesse du revenu par habitant et l’aggravation des déficits budgétaires. En outre, la dette publique nette du Cameroun reste faible, mais risque d’augmenter rapidement sous l’effet du creusement des déficits budgétaires.

 

Publié le 30 octobre 2015 à 10 h 00 min par Emmanuel Samba

Laisser un commentaire