Le président de la République française soutient le référendum au Congo

Le président de la République française soutient le référendum au Congo

Le président français a demandé mercredi 22 octobre de « respecter » les résultats du référendum organisé dimanche prochain au Congo, au terme duquel, si le vote est positif, le président sortant Denis Sassou-Nguesso pourrait briguer un troisième mandat.

 

« Nous respectons les choix, toujours, des autorités légitimes. Et lorsqu’il se produit des coups d’Etat, l’attitude de la France est d’une très grande clarté : appeler toujours aux élections. Au Congo, le président Sassou peut consulter son peuple, cela fait partie de son droit et le peuple doit répondre », a déclaré mercredi François Hollande lors d’une conférence de presse à l’Elysée aux côtés de son homologue malien, Ibrahim Boubacar Keïta.

 

Le Président français a également invité son homologue congolais, Denis Sassou N’Guesso, à « veiller à rassembler, respecter et apaiser. » Des déclarations qui sont de nature à rassurer les Congolaises et Congolais sur la démarche démocratique de leur Président, d’une part, et d’autre part, resserrer les liens entre Paris et Brazzaville, qui s’étaient passablement distendus, ces dernières années, en raison de plusieurs différends.

 

Le référendum constitutionnel, qui doit se tenir le 25 octobre, est contesté par l’opposition qui a appelé à la « désobéissance civile. » En marge des protestations, pour la plupart pacifiques, des violences qui ont éclaté mardi à Brazzaville et ont fait au moins 4 morts et une dizaine de blessés.

 

Publié le 22 octobre 2015 à 12 h 57 min par Léa Duval

Laisser un commentaire