Clôture des 11e Jeux africains : le Congo en fête

Clôture des 11e Jeux africains : le Congo en fête

A l’issue de deux semaines de compétition, les 11e Jeux africains se sont clôturés en fanfare samedi 19 septembre. Outre l’organisation de la compétition qui a ravi les athlètes et les supporters, cette édition a été marquée par des exploits sportifs qui ont fait vibrer la foule. Les Congolais n’ont pas été en reste avec une moisson exceptionnelle de plus de 30 médailles.

 

Toutes les bonnes choses ont une fin. Si les 11e Jeux africains se sont conclus avec un pincement au cœur c’est bien parce que les (télé)spectateurs ont assisté à un spectacle grandiose. Les infrastructures et l’organisation ont été à la hauteur des attentes et ont permis aux athlètes d’éclabousser de leur talent une compétition qui a tenu en haleine le continent entier. Discipline reine, l’athlétisme et le sprint en particulier ont été dominés par la Côte-d’Ivoire. Les Ivoiriens Ben Youssef Meité et Wilfried Koffi ont remporté les médailles d’or et de bronze sur le 100 mètres alors que leur compatriote Marie-Josée Talou s’est adjugé un formidable doublé sur 100 et 200 mètres. Les flèches étaient véritablement ivoiriennes !

 

Les sports collectifs ont balancé entre surprises et confirmations. L’incontournable football a vu la victoire de l’équipe masculine sénégalaise (une première) alors que l’équipe féminine du Ghana s’est imposée. Les volleyeuses kényanes ont remis la main sur un titre qui leur échappait depuis trois campagnes tandis que les basketteurs angolais ont été intraitables comme les observateurs l’avaient pronostiqué. Il y a eu de la joie et des larmes pour toutes les délégations et que dire du succès incroyable des représentants su Congo, pays hôte des Jeux ?

 

Revenus du Mozambique avec seulement 8 médailles il y a quatre ans, les athlètes congolais ont bénéficié à plein de la ferveur populaire les entourant. Plus de 30 breloques ont été glanées avec en point d’orgue le karaté qui a permis de décrocher sept médailles (2 en or et 5 en bronze). Le tennis de table a aussi été à l’honneur avec pas moins de trois médailles d’or. Une moisson exceptionnelle qui a ravi les supporters et qui illustre une fois encore l’importance de concourir à domicile. Lorsque la pression n’écrase pas les athlètes elle permet de se surpasser et d’offrir à tous des prestations qui font du sport quelque chose de vraiment à part.

Publié le 21 septembre 2015 à 10 h 04 min par Mathilde Grandjean

Laisser un commentaire