Bolloré remporte le contrat du terminal du Port de Kribi au Cameroun

Bolloré remporte le contrat du terminal du Port de Kribi au Cameroun

Un consortium emmené par le groupe de l’industriel français Bolloré a remporté, jeudi 27 août, le contrat de développement et d’exploitation du terminal à conteneurs en eau profonde de Kribi, au Cameroun.

 

Une victoire du plus pour le groupe breton Bolloré. Cet été aura été celui de tous les succès en Afrique. Il coiffe ainsi le danois APM Terminals et le philippin International Container Terminal Services (ICTSI), également qualifiés parmi les 10 candidats en lice au départ dans la course finale pour l’attribution du marché de la réalisation de ce complexe industrialo-portuaire. Et le pris est de choix puisque ce port, qui va notamment permettre de désengorger celui de Douala, est aussi depuis 2003 le débouché de l’oléoduc Tchad-Cameroun. Il se trouve en outre à proximité des principaux sites d’extraction minière du Cameroun.

 

Le consortium constitué de Bolloré Africa Logistics (France)-China Harbour Engineering Corporation (CHEC, Chine) et CMA CGM (France), est l’auteur d’une offre avoisinant les 625 millions d’euros. Fin avril dernier en effet, la commission ad hoc d’analyse des offres, mise en place par le Premier ministre, avait publié un rapport qui, selon les offres financières finales par critères clés, plaçait en tête le consortium « BCC » (623.469.685 euros) suivi de ICTSI (467.387.399 euros) et de APMT (403.626.290 euros).

 

En plus de l’exploitation, le consortium aura en charge le développement de cette infrastructure, précise un communiqué du Premier ministre camerounais Philémon Yang daté du 26 août. Le consortium emmené par Bolloré comprend le groupe français CMA CGM, l’un des leaders mondiaux du transport maritime par conteneurs, qui va amener à Kribi un important volume supplémentaire de marchandises, et les Chinois du CHEC, une entreprise de construction et de génie civil, filiale de CCCC, l’une des 500 plus grandes entreprises chinoises.

 

Dans son communiqué, le Premier ministre camerounais indique que le Comité de pilotage et de suivi de la réalisation du complexe industrialo-portuaire de Kribi dispose de dix jours pour notifier aux consortiums les modalités relatives à la négociation des termes du contrat de partenariat. En rappel, c’est en juin 2008 qu’un appel à manifestation d’intérêt a été lancé par le gouvernement pour la gestion du terminal à conteneurs de Kribi, finalement déclaré «infructueux» le 15 janvier 2014 par le Premier ministre Philemon Yang et alors que le groupe Bolloré avait dépose une offre définitive. Un nouvel avis public à manifestation d’intérêt fut relancé le 3 février 2014

 

Publié le 29 août 2015 à 12 h 45 min par Emmanuel Samba

Laisser un commentaire