Gabon : Inauguration d’une usine de transformation d’huile de palme à Awala

Gabon : Inauguration d’une usine de transformation d’huile de palme à Awala

Ali Bongo Ondimba, le président de la République du Gabon s’est rendu le 14 août, à la plantation Olam de Kango pour procéder à l’inauguration d’une usine de production d’huile de palme. Le chef de l’Etat a ainsi donné le coup d’envoi du processus industriel de transformation usine de raffinage d’une capacité d’un million de tonnes par an construite par le négociant indo-singapourien Olam.

 

Le Gabon Industriel a le vent en poupe : après l’inauguration il y a quelques semaines de l’usine de ferromanganèse du Complexe Métallurgique de Moanda, dans la province du Haut-Ogooué (sud-est du Gabon), voilà à la joint-venture passée entre l’Etat gabonais et le mastodonte de l’agro-alimentaire mondial Olam. Ce pan du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE), prend forme avec l’inauguration ce vendredi 14 août de l’usine de transformation d’huile de palme d’Awala, dans les environs de Kango, dans le département du Komo-Kango, à 60 km au sud-est de Libreville. Une action que les habitants des environs n’ont pas manqué de féliciter, car, l’installation de la palmeraie, mais surtout de l’usine dans la zone permettra à terme de résoudre les problèmes tels que l’exode rural et le chômage qui frappent les jeunes et autres bras valides.

 

Ce grand chantier, partenariat entre l’Etat gabonais (pour 30%) et Olam – une entreprise singapourienne de négoce et de courtage de denrées alimentaires présente dans 65 pays, majoritairement en Afrique – comprend une pépinière d’un million de graines et plus de 87 000 plants. Une seconde phase prévoit le développement de 150 000 hectares plantations de palmiers dans les régions de Lambaréné, Tchibanga et Mayumba. La capacité de l’usine est de  45 tonnes de régimes de palme par heure, sur 25 jours pendant un mois. La production totale d’huile brute  prévue est de 36 575 Mt par an. Ce projet dont la construction a démarré en décembre 2013, affiche une valeur de 287 milliards de F CFA. Sa réalisation a été rendue possible grâce à un prêt octroyé à Olam par la Banque de Développement des Etats d’Afrique Centrale (Bdeac), associé à BGFI Bank, Afreximank et Ecobank Capital.

 

Après la coupure du ruban symbolique, guidé par le Directeur général d’Olam Gabon et en présence de Monsieur Daniel Ona Ondo, Premier Ministre, et de Monsieur Christophe Akhaga Mba, Ministre des Mines, de l’Industrie et du Tourisme, le Chef de l’Etat a donné le coup d’envoi du processus industriel d’extraction de l’huile la plus consommée au monde, tirée de la première récolte de cette plantation de plus de 6 000 hectares. « C’est un fleuron important aujourd’hui que nous inaugurons. Nous avons des grandes ambitions pour ce qui concerne la politique de l’huile de palme. Et aujourd’hui c’est un grand jour pour nous puis que 4 ans après avoir planté le premier arbre, nous sommes devant l’inauguration d’une usine qui nous permet d’atteindre plusieurs objectifs d’abord de diversifier notre économie. Deuxièmement, d’offrir plus d’emplois et des emplois de qualité et faire de sorte que notre pays soit beaucoup plus compétitif sur le marché international », a déclaré Ali Bongo Ondimba dans une interview en marge de la cérémonie d’inauguration.

 

Présent au Gabon depuis 1999, le groupe agro-industriel singapourien y est actif dans l’huile de palme, l’hévéa, l’engrais et dans le développement de la Zone économique spéciale de Nkok. Le groupe compte 4 400 employés dans le pays. Au premier semestre 2015, Olam a réalisé un chiffre d’affaires mondial de 9,13 milliards de dollars, en recul (-13,8 %) par rapport à la même période l’an dernier, pour un Ebitda de 615,2 millions de dollars (+1,9 %).

 

Publié le 21 août 2015 à 11 h 45 min par Léa Duval

Laisser un commentaire