Centrafrique : la paix par le basket

Centrafrique : la paix par le basket

Le sport dépasse parfois le cadre de la simple compétition. La préparation de l’équipe de basket centrafricaine en vue du championnat d’Afrique en est la parfaite illustration. Regroupant des joueurs de toutes les religions et ethnies, l’équipe est un symbole d’un pays unifié et en paix. Une leçon que doivent méditer les Centrafricains et qui pourrait avoir un impact important en cas de bonne tenue de l’équipe sur les parquets.

 

Le championnat d’Afrique de basket commence le 19 août prochain à Tunis et si le trophée est en ligne de mire pour les grosses écuries, il est presque secondaire pour l’équipe de Centrafrique. Frappé par une guerre civile qui n’en finit pas depuis 2010, le pays s’apprête à vivre une élection présidentielle sous haute tension. Dans ce contexte extrêmement sensible, le basket et le sport en général deviennent des vecteurs de paix. C’est du moins le sentiment de la France qui a pris en charge l’intégralité de la préparation de l’équipe centrafricaine. Invités à s’entraîner à Gravelines et à Paris, les « Fauves » ont désormais à cœur de montrer à leur pays et au monde que la guerre est un horizon dépassable.

 

Il faut rappeler que le basket n’est pas un sport mineur en Centrafrique et une belle performance ne resterait pas dans l’ombre. Le basket centrafricain a compté parmi les meilleurs du continent avec deux titres de champion et une troisième place. Le créateur du site Nzangue international, dédié au basket centrafricain explique que « c’est grâce au basket que la jeunesse centrafricaine a pu s’exprimer au lendemain des indépendances […] Les pionniers du basket centrafricain ont compris l’importance du sport et depuis 1960, le basket continue de jouer ce lien social entre les générations du pays ».

 

Si l’équipe de Centrafrique a de bons résultats, l’enthousiasme suscité dans le pays pourrait créer les conditions d’un retour à la normale. Le sport ne peut certes pas tout, mais il est un formidable vecteur de cohésion dans un pays qui en a plus que jamais besoin. Début de la marche des Fauves à partir du 19 août prochain.

Publié le 1 août 2015 à 11 h 04 min par Jean-Yves Denis

Laisser un commentaire