Football : soupçons de corruption dans le championnat camerounais

Football : soupçons de corruption dans le championnat camerounais

La 27e journée du championnat de football au Cameroun aura pour le moins été perturbée. Le match entre Coton Sport et Canon Sportif a été interrompu à la mi-temps, l’arbitre invoquant l’insécurité qui régnait autour du match. Une altercation aurait eu lieu dans les vestiaires alors que le mot de « corruption » a été lâché par les dirigeants du Coton à l’encontre de leurs homologues de Canon. L’heure est venue pour la justice de s’intéresser à ce fait heureusement peu commun.

 

Le 30 juillet devait accueillir une journée de championnat comme les autres. La théorie a laissé place à la pratique, mais le sport n’a pas eu son mot à dire ou presque puisqu’à l’issue de la première mi-temps (0-0) opposant le Canon Sportif à Coton Sport l’arbitre de la rencontre a décidé de ne pas poursuivre le match après que sa première assistante ait été malmenée par le responsable du matériel de Coton Sport. Une version entièrement réfutée par le manager général qui affirme au contraire c’est l’un des officiels qui est à l’origine des échauffourées. « A la mi-temps, un arbitre a balancé un coup de poing au responsable du matériel de Coton qui n’était pas sur le banc de touche. De toute façon, nous sommes sereins. On a les images d’un arbitrage bien évidemment catastrophique en début de match, avec tout contre Coton. L’arbitre a frappé mon dirigeant mais il n’a pas répliqué. Il est très responsable ».

 

Charge à la justice de sportive de faire toute la lumière sur cette affaire de vestiaires inacceptables. Au-delà des instances sportives, c’est l’institution judiciaire qui pourrait s’intéresser à cette rencontre. En effet, Coton Sort suspecte le trio arbitrale d’avoir tout fait pour favoriser leur adversaire du jour. Didier Gomez Da Rosa, manager général de Coton a déclaré également : « je sentais le coup, et j’ai fait filmer le match parce que les dirigeants de Canon n’ont pas cessé d’appeler certains de mes joueurs depuis le début de la semaine pour leur demander un match nul. J’ai la chance d’avoir des joueurs intègres qui m’ont dit qu’ils ne marcheraient pas dans cette logique parce qu’ils portent le maillot de Coton ». Des accusations graves qui pointent du doigt de nombreux acteurs du ballon rond. Les commissions spécialisées de la Ligue de football professionnel vont devoir se pencher sur cette affaire, mais étant donné la nature des accusations il serait étonnant que les choses en restent seulement sur le plan sportif. En attendant est toujours solide leader du championnat alors que Canon se bat toujours pour sortir de la zone de relégation.

Publié le 31 juillet 2015 à 10 h 03 min par Laurent Fronsac

Laisser un commentaire