Eneo veut des investissements massifs dans l’électricité

Eneo veut des investissements massifs dans l’électricité

A l’occasion de la cérémonie d’ouverture des 4e assises de l’Université du Groupement interpatronal du pays (GICAM), le directeur général de l’opérateur d’électricité Eneo, Joël Nana Kontchou, a appelé le Cameroun à réaliser des investissements massifs afin d’assurer une fourniture d’énergie électrique digne de ce nom. 3 700 milliards FCFA sur 10 ans sont attendues par l’énergéticien camerounais.

 

« A l’horizon 2025, nous pourrons envisager un taux de desserte de l’ordre de 75 % avec une réduction de plus de 85 % des interruptions de fourniture d’électricité ». Telle est l’ambition de Joël Nana Kontchou, directeur général de l’opérateur d’électricité Eneo. Doubler le nombre de clients pour atteindre la barre des deux millions est également dans la ligne de mire de l’opérateur d’énergie. Oui, mais pour cela, les besoins d’investissements dans le réseau électriques sont conséquents au cours de la décennie à venir.

 

Eneo va mobiliser 477 milliards FCFA lors des dix prochaines années, mais il faudrait selon Joël Nana Kontchou 2 500 milliards supplémentaires pour atteindre 3 000 mégawatts de puissance installée. Une somme importante à laquelle devrait s’ajouter 700 milliards CFCA dans le domaine du transport de l’énergie. Une mobilisation de « tous les acteurs » est donc indispensable.

 

Cette sortie s’explique par le fait qu’Eneo a presque atteint la franchise de production qui lui est accordée. L’urgence pour l’entreprise est donc de renforcer la production par la mise en œuvre de nouveaux ouvrages. Le potentiel hydroélectrique et gazier constitue un atout indéniable pour le Cameroun et le patron d’Eneo souhaiterait qu’il soit mieux mis en valeur afin de faire du pays un Etat puissant dans le domaine énergétique. «En se mobilisant tous, nous passerons du détestable délestage à un statut d’exportateur d’électricité en Afrique centrale ». Enfin, des services modernisés sont attendus avec l’instauration d’un système de télé-lecture des compteurs.

Publié le 29 juin 2015 à 10 h 04 min par Rédaction

Laisser un commentaire