L’indien Airtel annule une cession de tours télécom au Tchad

L’indien Airtel annule une cession de tours télécom au Tchad

Bharti Airtel a résilié l’accord le liant à Helios Towers Africa. Le contrat portait sur la vente de ses tours télécoms en Tanzanie et au Tchad. Le groupe indien invoque des difficultés liées à un délai trop court. L’opération entamée dans les autres pays devraient avoir lieu sans complication.

 

Le groupe de télécoms indien Bharti Airtel avait annoncé un accord pour de cession de ses tours télécoms de Tanzanie et du Tchad avec Helios Towers Africa. Cette opération rentrait dans le cadre du vaste programme de cession de tours télécoms en Afrique engagé en 2014 par le groupe afin de réduire sa dette qui s’élève aujourd’hui à près de 9 milliards de dollars US. L’opérateur indien a mis fin au processus de cession de ses tours d’après le journal indien The Economic Times.

 

Les négociations entre l’entreprise et le gestionnaire de tours télécoms Helios Towers, repreneur de 3100 infrastructures télécoms de Bharti Airtel dans quatre pays, coinçaient sur le prix. Airtel demandait entre 30 milliards et 30,4 milliards de roupies (entre 470 et 477 millions de dollars) alors que Helios proposait entre 20,5 milliards et 20,6 milliards de roupies (entre 321 et 323 millions de dollars). Après avoir annoncé la signature d’un accord avec le Tchad, sans pour autant divulguer sur les arrangements trouvés par les deux parties, le groupe a fait machine arrière e 18 juin.

 

Une source citée par The Economic Times indique affirme que certaines conditions “ne pouvaient pas être réunies dans le laps de temps imparti”. L’accord, signé en juillet 2014, portait au total sur la cession de 3 100 tours au Tchad, en Tanzanie, en RD Congo et au Congo-Brazzaville. L’accord signé dans les deux derniers pays devrait être maintenu, alors que les quelques 800 tours sur les territoires tchadien et tanzanien attendent encore un repreneur.

 

Malgré l’échec de la cession, les deux groupes ne semblent pas fâchés. « Helios Tower Africa accorde une grande valeur à son partenariat d’affaires avec Airtel et continuera à travailler avec cet opérateur », a indiqué le premier dans un bref communiqué. Les conséquences de cette annulation pour Helios Tower Africa ne sont pas encore claires. Il convient toutefois de rappeler que HTA avait annoncé en juillet dernier, moins de 24 heures après la publication de son accord Airtel, avoir levé 630 millions de dollars de fonds propres auprès d’anciens et nouveaux actionnaires.

 

Avec les autres gestionnaires de tours télécoms, les négociations de Bharti Airtel sont en bonne voie. L’opérateur télécom a déjà signé avec IHS Holding pour la cession de ses plus de 1100 tours télécoms du Rwanda et de Zambie pour une valeur de 633 millions de dollars. Avec American Towers, Bharti Airtel est tombé d’accord pour la cession de 4800 tours au Nigeria pour 1,05 milliard de dollars.

 

 

Publié le 24 juin 2015 à 15 h 22 min par Rédaction

Laisser un commentaire