Cameroun : Sawa Beach enfin sur la ligne de départ ?

Cameroun : Sawa Beach enfin sur la ligne de départ ?

 

Lancé en 2002, le projet de modernisation de la façade maritime de la ville de Douala reprend des couleurs depuis quelques mois. Dénommé Sawa Beach, le projet a longtemps été mis au placard pour des « raisons de gouvernance ». Aujourd’hui, la Communauté urbaine de Douala (CUD) semble être en mesure de mener à bien cet effort de modernisation qui doit attirer les investisseurs étrangers et offrir aux habitants des conditions de vie optimale.

 

Sawa Beach est un peu l’arlésienne de Douala. Souvent annoncée, mais jamais au rendez-vous. Dépoussiéré depuis quelques mois, le projet pensé dans les années 1990 et maintes fois revus, intéresse de nouveau les autorités qui y voient un moyen d’attirer les investisseurs étrangers et de développer les activités du port autonome de Douala. Sawa Beach est considéré comme la zone idéale pour développer le port, mais aussi l’aéroport de Douala.

 

Selon Mathieu Bélanger, consultant du Groupement CIMA « la phase de construction des infrastructures de Sawa Beach pourrait démarrer dans 20 mois, la quatrième phase de l’étude de faisabilité qui a permis d’examiner les aspects environnementaux, socio-économiques et financiers du projet étant arrivé à la conclusion que le projet est réalisable ». Autre consultant interrogé, Ahmadou Sardaouna estime que « Sawa Beach permettra au Cameroun de disposer à travers la ville de Douala, d’une ville moderne capable de rivaliser avec d’autres capitales mondiales, mais surtout, il permettra d’améliorer le niveau de vie des populations de la cité portuaire à travers la création de milliers d’emplois décents ».

 

La dimension des infrastructures – l’ensemble du projet s’étendra sur 1 000 hectares – nécessite une un effort financier considérable. Même si aucun chiffre n’est officiellement avancé, il serait question d’une enveloppe de 1 500 milliards de francs CFA. Les milieux d’affaires sont sollicités et le résultat attendu devrait être exceptionnel avec des équipements routiers, de voirie, un centre culturel, des logements sociaux, des jardins et airs de jeux, un port de plaisance, un palais des congrès et toutes les infrastructures indispensables à une ville qui souhaite rayonner à l’étranger.

Publié le 20 juin 2015 à 10 h 03 min par Emmanuel Samba

Laisser un commentaire