Rwanda : les Etats-Unis disent non à un troisième mandat de Paul Kagame

Rwanda : les Etats-Unis disent non à un troisième mandat de Paul Kagame

La rupture semble être consommée entre Les Etats-Unis et leur allié rwandais Paul Kagame. Alors que sa présidence prendra fin en 2017 à l’issue de nouvelles élections, les bruits qui font état d’un troisième mandat pour Paul Kagame se multiplient. Mais un obstacle de taille se dresse devant les velléités du président sortant : il est impératif de modifier la Constitution. Une solution inenvisageable pour Washington qui appelle au respect des institutions et à une transition démocratique.

 

Deux millions de Rwandais auraient apposé leur signature sur des pétitions spontanées réclamant la participation du président sortant à la course pour la présidentielle. C’est ainsi que le Parlement justifie le débat (du 5 juin au 4 août 2015) qui mènera peut-être à la modification de la Constitution. Une modification qui permettrait à Paul Kagame de briguer un troisième mandat – chose qu’il lui est impossible de faire en l’état actuel de la norme juridique suprême.

 

Ce dernier s’est d’ailleurs déclaré ne pas être en faveur du changement de Constitution, mais est ouvert à tout type d’action pour que ses partisans parviennent à le « convaincre » du bienfondé d’une telle manœuvre. L’opposition dénonce une mascarade et les Etats-Unis ne sont pas dupes de ce qui se passe dans les coulisses du pouvoir rwandais. Le département d’Etat a été très explicite quant à ses souhaits.

 

Le porte-parole du département d’Etat américain en charge des affaires africaines, Rodney Ford, a déclaré le 5 juin : « Nous sommes engagés à soutenir une transition pacifique et démocratique en 2017 vers l’élection d’un nouveau dirigeant par le peuple rwandais ». Il a également ajouté : « Nous ne sommes pas pour le changement des constitutions pour des intérêts personnels ou politique » en faisant référence à la nouvelle doctrine américaine issue d’un discours de Barack Obama : « Des institutions fortes, pas d’hommes forts ». Paul Kagame défiera-t-il les Etats-Unis et prendra-t-il le risque de secouer le Rwanda au risque de le plonger dans la crise ?

 

 

Publié le 6 juin 2015 à 18 h 56 min par Emmanuel Samba

Laisser un commentaire