1 500 enfants kidnappés par Boko Haram

1 500 enfants kidnappés par Boko Haram

Le chiffre terrible démontre le pouvoir de nuisance de Boko Haram. 1 500 enfants camerounais, ont été kidnappés par la secte terroriste depuis le début du conflit. Mis en esclavage et utilisés comme bouclier humain, ces enfants sont utilisés dans « un système inhumain » selon la coordinatrice humanitaire de l’ONU dans ce pays, Najat Rochdi.

 

Officiellement engagé dans la lutte contre Boko haram depuis le 1er août 2014, Le Cameroun paye un lourd tribut avec les rafles subies par ses populations. L’enlèvement de plus de 200 lycéennes en avril 2014 avait choqué le monde et si aujourd’hui un majorité d’entre elles est encore entre les mains de leurs ravisseurs, ce sont 1 500 enfants qui ont été kidnappés. Servant pour faire de menus travaux ou placés en premières lignes comme bouclier humain, ces victimes d’un nouveau genre du terrorisme se comptent désormais par milliers.

 

Certains donc sont armés et mis en première ligne lors des offensives de l’armée camerounaise. La coordinatrice de l’ONU rapporte que de nombreux soldats de l’armée régulière sont « traumatisés » de se retrouver face à des enfants camerounais sur lesquels prendre la décision de tirer est un choix abominable. D’autres sont transformés en esclaves sexuels et vendus comme de vulgaires objets.

 

Malgré un certain recul enregistré depuis avril 2015 qui a permis la libération de centaines de personnes, Boko Haram conserve des positions protégées le long de la frontière camerouno-nigériane dans les monts Mandara et dans la forêt de Sambisa. Les prisonniers dans ces camps seraient plusieurs milliers et la mobilisation de moyens humains et financiers est indispensable pour mettre fin à une inhumanité qui dure depuis trop longtemps.

Publié le 5 juin 2015 à 10 h 05 min par Laurent Fronsac

Laisser un commentaire